Éducation à la maison version Montessori, Principes de la pédagogie Montessori

Mon enfant peut-il être discipliné si je lui accorde trop de liberté ?

Discipline et liberté, tout un concept de la pédagogie Montessori…

Discipline et liberté sont des mots que nous imaginons, à prime abord, être totalement opposés. Nous pensons que s’il y a discipline, c’est qu’il y a peu de liberté et inversement, si nous accordons trop de liberté, alors il n’y a plus de discipline…

Or, Maria Montessori pensait et expliquait que l’un ne peut aller sans l’autre.

Nous avons l’habitude de voir à l’école, dans les lieux de garde ou même à la maison, les adultes imposer une certaine discipline aux enfants. La volonté, les sentiments des enfants ne sont pas écoutés et ils doivent se soumettre aux attentes de l’adulte qui exige que les enfants fassent ce qu’on leur demande sans qu’ils y trouvent à y redire.

Cependant, Maria Montessori disait que la vraie discipline vient de l’enfant lui-même. Cette discipline intérieure s’acquiert avec de la patience et non, excusez-moi pour le terme, du “dressage” avec des phrases comme “taisez-vous, asseyez-vous, écoutez !”

Et cette discipline intérieure que nous souhaitons pour l’enfant ne peut venir que de la liberté accordée. De cette façon elle sera bien plus naturelle, ancrée et bénéfique pour l’enfant.

Par exemple, aujourd’hui, nous savons et les neurosciences le confirment, que pour apprendre notre cerveau a besoin que notre corps soit en action. En effet, lorsque nous sommes en mouvement, spécialement lorsque nos mains travaillent, notre cerveau va enregistrer les choses de différentes manières, à l’aide de plusieurs de nos sens. Or, dans un enseignement classique, il est demandé aux enfants de s’asseoir, de ne pas bouger et d’écouter… pas étonnant que les enfants n’arrivent pas à se concentrer, cela est contre-nature.

De plus, nous ne sommes pas programmés pour apprendre un concept tous ensemble au moment précis où on l’attend de nous. Dans une classe de CP par exemple, les enfants vont de 5 ans et demi à 7 ans et pourtant on va leur demander d’apprendre tous la même chose en même temps… sans respecter leur propre rythme. Alors que dans la pédagogie Montessori, le matériel est présenté à l’enfant selon ses périodes sensibles et son intérêt du moment. L’enfant sait donc quel matériel il est capable d’utiliser et trouvera celui-ci à sa disposition. Il est libre de choisir l’activité qu’il souhaite faire quand il le souhaite. Le fait d’avoir le libre choix de son activité et de pouvoir la répéter autant de fois que nécessaire fait qu’il est concentré, disponible à 100% pour apprendre et forcément il apprendra beaucoup plus vite et naturellement.

L’environnement est également très important, l’espace doit être bien pensé, adapté à l’enfant, avec de beaux objets, fragiles pour certains. Aussi, nous devons lui montrer comment se servir de chaque objet avec précision (comment déplacer sa chaise, ou une table, comment s’asseoir sans faire de bruit, comment porter un objet fragile, etc.). C’est tout l’espace lui-même qui imposera une discipline à l’enfant. En effet, du verre brisé entraîne des conséquences, l’enfant est triste d’avoir perdu un objet auquel il tient, il doit ramasser et nettoyer, cela lui enseigne qu’il doit faire attention et prendre soin des objets. Lorsqu’il veut déplacer sa chaise par exemple, s’il ne le fait pas correctement comme nous le lui avons présenté, cela fait du bruit, dérange les autres et lui enseigne qu’il faut maîtriser ses gestes et donc avoir de la discipline. Le fait également que le matériel ne soit proposé qu’en un exemplaire unique apprend la patience et le respect du travail des autres.

Évidement, notre liberté s’arrête où commence celle des autres. Il est donc important d’expliquer clairement à l’enfant les règles de savoir-vivre à la maison comme dans la classe. Dans la pédagogie Montessori, on présente de petites scènes de la vie courante à un petit groupe d’enfants que l’on appelle les Grâces et Courtoisies. À l’aide de petites scénettes, on montrera aux enfants comment s’excuser pour passer, comment dire pardon à quelqu’un, de quelle manière offrir de goûter un fruit à ses camarades, etc… Les enfants pourront s’exercer chacun leur tour. Le fait d’apprendre les règles de cette manière, sorties de leur contexte, lorsque les enfants sont disponibles, leur permettra de savoir quoi faire et quoi dire lorsque la situation réelle se présentera. À vous de choisir vos propres exemples de grâces et courtoisies selon l’endroit dans lequel vous vivez, votre manière de vivre et vos traditions. En effet, il est bien plus facile pour les enfants d’intégrer des règles lorsqu’ils les comprennent. Mais attention, s’il y a trop de règles, que le cadre est trop rigide, s’il n’y a pas assez de liberté accordé cela mènera au conflit. Plus la discipline est amenée avec souplesse mieux cela fonctionne.

La seule manière d’apprendre à faire le bon choix, à prendre des décisions quand à nos actions est bien de s’exercer, cela peut prendre plus ou moins de temps selon la difficulté ou selon les enfants mais ce ne sont pas des notions qui peuvent être enseignées par le simple fait de le dire. Il faut avoir manipulé, expérimenté, s’être trompé et apprendre de ses erreurs. Par conséquent, c’est en accordant cette liberté à notre enfant qu’il apprend à se discipliner.

Il apprend à contrôler ses mouvements, à analyser une situation pour prendre la bonne décision, à être responsable et respectueux envers les autres. Il apprend ce qui est bien ou mal. Tout cela, sans avoir besoin de récompenses, de menaces, ni de punitions.

Et très important, il apprend à se faire confiance. L’autonomie, l’empathie, le respect, la confiance en soit, tout parent souhaite retrouver ces valeurs chez son enfant. L’enfant a besoin d’être guidé et de comprendre par sa propre expérience et non qu’on lui impose une manière d’être qui ne serait pas naturelle. N’oublions pas que nous, adultes, sommes des modèles pour nos enfants, nous devons être porteurs des valeurs que l’on souhaite retrouver chez eux. Nous devons faire nous-mêmes les choses que nous leur demandons de faire.

J’espère que cet article vous aura donné envie de continuer une éducation Montessori, positive et bienveillante avec vos enfants. Si vous pensez que cela peut aider d’autres parents, n’hésitez pas à aimer et à partager. Et si vous avez des questions, je serai ravie d’y répondre dans les commentaires. À bientôt, et profitez un max de vos enfants, un jour ils seront grands ! 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.