Montessori à la maison, par où commencer ?

La pédagogie Montessori

 

En lisant ce blog vous comprendrez que la méthode Montessori n’est pas qu’une pédagogie mais tout un mode de vie,une façon de voire l’enfant, de s’adresser à lui. Gardez en tête que l’enfant est l’adulte de demain et que c’est lui qui fera évoluer le monde, espérons-le de la mailleur façon qu’il soit !

La première chose à comprendre est donc que c’est avant tout à l’adulte, (que ce soit le parent, l’assistante maternelle, la maitresse) de faire un travail sur lui. Nous devons changer notre vision de l’enfant, mettre de côté notre vécu et la manière dont nous avons été éduqués, pour pouvoir nous concentrer sur l’enfant que nous avons devant nous. Il faut voire son enfant non pas comme un être sans savoir à qui il faudrait tout apprendre mais comme une personne qui se construit petit à petit au fil de ses propres expériences. Rester en retrait pour le laisser faire par lui-même et se construire intérieurement est la meilleur posture à adopter. Il est important de respecter le rythme de chaque enfant, pour cela il faut savoir l’observer, apprendre à identifier le stade de développement dans lequel il se trouve, ses périodes sensibles pour savoir quel matériel lui proposer et vers quelle activité l’orienter.

Pour comprendre notre enfant, le travail le plus important est donc l’observation. Maria Montessori a passé des années à observer les enfants dans différents contextes avant d’en tirer des conclusions et d’adapter sa pédagogie, de fabriquer et proposer son matériel. L’observation ne doit pas être une simple contemplation passive et émerveillée, il s’agit de se concentrer, de noter factuellement, en détail ce que l’on voit pour ensuite l’analyser et adapter notre comportement ou le matériel à proposer à l’enfant.

Maria Montessori a défini les différentes phases du développement de l’enfant allant de la naissance à 24 ans qui alternent tous les 3 ans entre périodes créatrices et périodes de consolidation et maturation.

Selon elle, la période de l’enfance, de la naissance à 6 ans est la plus importante pour le bon développement de l’enfant. C’est aussi la période la plus difficile pour l’adulte car le fonctionnement du petit enfant, ses besoins, son rythme, son langage sont très différents du nôtre. L’adulte doit se rendre disponible et patient.

La multiplication d’expériences positives, l’empathie des adultes, l’accompagnement bienveillant au quotidien sont les bons ingrédients pour qu’un enfant se développe normalement, acquière la confiance en lui, des bases solides et devienne un enfant épanoui.

 

Plus concrètement

1) Un environnement préparé :

  • un mobilier adapté à la taille et à la force de l’enfant.
  • un espace bien organisé, parfaitement propre et ordonné qui ne contient que ce dont l’enfant a besoin et soit sécurisé pour permettre à l’enfant d’évoluer en toute autonomie.
  • chaque objet a une place et doit toujours y revenir car le petit enfant est très sensible à l’ordre et n’aime pas que l’on change ses habitudes. Privilégiez aussi les objets de qualité, les matières nobles, les enfants y sont sensibles tout comme nous.

Nous organiserons donc chez nous 4 espaces différents qui ont une fonction différente : l’espace de sommeil dans la chambre, l’espace pour les repas, l’espace de toilette dans la salle de bain et l’espace de vie au salon.

2) Un éducateur préparé qui a la connaissance du développement de l’Enfant, de ses différentes périodes qu’il traverse, sur les plans  psychiques, physiques et de son langage. On entend par éducateur, toute personne  qui est en lien avec l’enfant.

3) Des aides au développement :
un matériel correspondant aux périodes sensibles du développement de l’enfant. Le matériel élaboré par Maria Montessori n’est pas le fruit du hasard. Il est très spécifique et résulte de nombreuses années d’observations. Il a des caractéristiques très spécifiques et répond parfaitement aux besoins de l’Enfant.
Les principes importants : la liberté (libre choix de l’activité, de se déplacer, de parler, de ne rien faire), l’autodiscipline (nombreuses règles à respecter, un exemplaire par matériel, le respect des autres et du matériel), l’activité individuelle et autonome, le respect du rythme de chacun.

 

Les périodes sensibles

Il est question de sensibilités spéciales que l’on observe chez le petit enfant en voie de développement. Ces sensibilités ont une durée limitée et permettent l’acquisition d’un caractère déterminé. Une fois ce caractère développé, la sensibilité cesse.

Certaines de ces périodes sensibles commencent dés la vie intra-utérine et vont au plus tard jusqu’à l’âge de 7 ans.

  • Il y a la période sensible de l’ordre qui va de la naissance à 6 ans. L’enfant a besoin de repères, dans le temps comme dans l’espace. Il a besoin d’être bercé par une certaine constance dans son quotidien. Le fait de voir les objets qui l’entourent à leur place le rassure et lui permet de se repérer.
  • La période sensible du mouvement va de la naissance à 5-6 ans. Pendant cette période, l’enfant apprend à marcher en passant par une succession d’étapes allant du haut du corps vers le bas. Il apprend également à se servir de sa main, outil de plus en plus précis à mesure qu’il grandit.
  • La période sensible du langage qui s’étend de la vie intra-utérine à l’âge de 7 ans. L’enfant commence par entendre, écouter et absorber le langage puis prononce ses premiers mots pour ensuite lire, écrire et enfin s’intéresser à la grammaire.
  • La période sensible du raffinement sensoriel, de la naissance à 6 ans. L’enfant développe ses sens. Il a besoin de toucher, de faire les choses par lui-même.
  • La période sensible aux petits objets, de 1 à 6-7 ans, avec un pic à 2 ans. L’enfant est attiré par les miniatures, il précise par là son acuité sensorielle.
  • La période sensible de la socialisation, depuis la vie intra-utérine avec un pic à 6 ans. L’enfant pour se développer et vivre normalement a besoin de l’autre.

Pour plus d’infos sur les périodes sensibles n’hésitez pas à consulter mon article qui y est consacré ici

Pour finir, nous retrouverons dans les classes Montessori le mélange des âges, soit : de la naissance à la marche assurée (de 15 à 18 mois environ), de la marche assurée à 3 ans, de 3 à 6 ans, de 6 à 12 ans et de 12 à 15-18 ans. Évidemment à la maison la fratrie cohabite, aussi il est important d’aménager un coin pour chacun qui respectera ses périodes sensibles.

 

Cela fait beaucoup d’informations d’un coup alors n’hésitez pas à suivre les articles pour plus de précision, plus de pratique, de conseils et n’hésitez pas à poster un commentaire ou une question, je vous répondrai avec plaisir.

Vous pouvez également télécharger gratuitement mon guide Comment appliquer la pédagogie Montessori à la maison en 6 étapes qui vous enseignera tous les fondamentaux à savoir pour aménager votre maison et adopter une attitude digne de la pédagogie Montessori.  🙂

👇 C’est ici ! 👇

Enregistrer

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage