Éducation à la maison version Montessori

8 conseils pour obtenir de votre enfant qu’il coopère

 

Essayer d’obtenir la coopération de nos enfants peut être parfois épuisant. Avez-vous l’impression de vous exprimer comme un disque rayé ? ou de vous transformer en cocotte-minute prête à fumer lorsqu’il est temps de quitter la maison ?

Voici quelques conseils à appliquer qui pourront je l’espère vous être utiles.

 

1 – NE SOYEZ PAS TROP PRESSÉS !

Si besoin, levez votre enfant 5 ou 10 minutes plus tôt. Plus vous lui laisserez la possibilité de faire les choses par lui-même en lui accordant le temps nécessaire, plus vite il saura faire seul.

 

2 – DÉTERMINEZ UNE PLACE POUR CHAQUE CHOSE.

 

S’il sait où se trouvent ses affaires chaque matin, une routine
s’établira vite sans qu’il n’ait besoin de chercher les choses.
Prévoyez un petit porte-manteau à sa taille dans l’entrée
avec l’emplacement pour ses chaussures et son sac en-dessous,
par exemple, peut être une bonne idée.

 

 

 

 

3 – SIMPLIFIEZ-LUI LA TÂCHE.

 

Veillez à faire une sélection de vêtements, chaussures,
vestes entre lesquels il pourra choisir pour éviter tout conflit
de type “non, on ne peut pas mettre un short et des sandales,
il pleut et il fait froid dehors”. Cela l’aidera aussi à prendre une décision,
un enfant de moins de 4 ans a beaucoup de mal à faire un choix lorsque l’offre est trop grande.
Proposez-lui des vêtements et chaussures faciles à mettre,
pour les plus petits évitez les boucles ou les lacets, préférez les scratch.

 

 

 

4 – AIDEZ-LE À ÊTRE INDÉPENDANT.

Anticipez ! Lorsque vous avez du temps devant vous, pas au moment de partir, montrez-lui comme n’importe quelle activité, comment fermer une fermeture éclair, boutonner une boutonnière, mettre ses chaussures. Et laissez-lui le temps de s’exercer aussi longtemps qu’il le souhaite et de répéter l’exercice autant de fois qu’il en éprouve le besoin.

Par exemple, un enfant de 18 mois peut mettre et enlever ses chaussures à scratch, monter et descendre une fermeture éclair si vous lui enclenchez le mécanisme.

 

5 – PRÉVENIR QU’IL EST BIENTÔT L’HEURE (DE PARTIR).

N’interrompez pas son activité, prenez les devants en disant qu’il faut que son activité soit terminée dans 5 minutes car il va falloir se préparer à partir par exemple. Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez utiliser un minuteur et lui déléguer ainsi la responsabilité du temps.

 

6 – ARRÊTEZ DE VOUS RÉPÉTER.

Approchez-vous de votre enfant, mettez-vous à sa hauteur pour obtenir qu’il vous regarde dans les yeux et établissez un contact physique en lui touchant l’épaule par exemple. Puis, calmement mais fermement, donnez-lui votre consigne. Accordez-lui quelques minutes pour intégrer votre demande.

 

7 – TOURNEZ LES CHOSES DE MANIÈRE À CE QUE CELA DEVIENNE UN JEUX.

“Préfères-tu mettre tes chaussures ou ta veste en premier ?”
“Le premier qui met ses chaussures a gagné !” (laissez-le gagner 😉 )
“Je vois que tu es pieds nus. À ton avis, que doit-on mettre avant de sortir dehors ?”
Utilisez un minuteur, le but est d’être prêt avant que la sonnerie ne se fasse entendre.

 

8 – VALORISEZ SES EFFORTS.

Si tout s’est bien passé, montrez-lui que vous appréciez ses efforts. Sans en faire trop, vous pouvez dire : “Je vois un petit garçon prêt à partir pour l’école. Tu as mis tes chaussures et ta veste seul, tu as ton sac sur le dos. J’aime la manière dont tu t’es préparé pour que nous puissions arriver à l’heure à l’école.”

 

Si malgré tout vous ne parvenez pas à obtenir la coopération de votre enfant, pas de panique !
Tout en gardant votre calme et avec des gestes tendres, mettez-lui son manteau, ses chaussures, portez-le s’il ne veut pas partir pour qu’il comprenne que lorsqu’il faut partir, on part et que vous faites ce que vous dites.

S’il est en colère, faites-lui un câlin, mettez des mots sur ce qu’il ressent, dites-lui par exemple : “je vois que tu es fâché, tu voulais encore jouer à la maison, je comprend il est super ce nouveau jeu.” Et passez à autre chose.

 

Vous savez je suis une maman comme les autres et il m’arrive aussi d’être stressée, pressée, fatiguée et ces conseils sont faciles à donner pour moi. Je sais aussi que les appliquer peut demander un réel effort parfois.

Si vous avez lu cet article en entier ce n’est pas par hasard. Alors gardez toujours en tête pourquoi vous avez choisi ce mode d’éducation et ce que cela apporte à votre enfant, prenez du recul et pensez à ce qui est le plus important pour vous : arriver à l’heure ou l’épanouissement de votre enfant ? 🙂

N’hésitez pas à partager cet article si vous pensez qu’il peut aider d’autres parents et laissez-moi dans les commentaires votre expérience et vos conseils.

Je vous souhaite une agréable journée ! Et profitez un max de vos enfants, un jour ils seront grands ! 😉

Enregistrer

Enregistrer

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 12
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.